Tout ce que vous avez toujours voulu savoir sur Le Bureau des Légendes

Share to Facebook Share to Twitter More...

Alors que la saison 4 du Bureau des Légendes a commencé à être diffusée lundi 22 Octobre, à raison de deux épisodes par semaine, et qu’elle est visionnable dans son entièreté pour les abonnés, nous vous livrons nos anecdotes.

Avant tout un petit résumé, si vous aviez oublié où Malotru—le personnage principal interprété par Mathieu Kassovitz—en était resté :

Lieux identiques et fidèles

 

siege dgse-boulevard-mortier paris bureau des légendes eric rochant mathieu kassovitz

Les inserts extérieurs sont ceux du siège officiel de la DGSE boulevard Mortier dans le 20ème. L’agence de renseignement qui parraine la sérié a autorisé autant ces prises de vue que la visite du Créateur des décors de la série—Patrick Durand—dans leurs locaux, notamment les bureaux et salles de réunion.

bureau-des-legendes salle de crise eric rochant mathieu kassovitz

 

Ce sont ces détails qui donnent à la série sa crédibilité visuelle. La rumeur veut que tous les agents en poste suivent la série avec attention et sont surpris de l’exactitude de leur quotidien, en dehors de leur activité beaucoup plus statique qui se passe majoritairement derrière un écran à croiser des informations. Un très bon moyen pour le service de renseignement français de redorer son image.

Les luttes d’intelligences actuelles

 

Un autre facteur de crédibilité de la série, qui en fait même un de ses intérêts principaux est qu’elle reprend les enjeux économiques et géopolitiques actuels. Le retour de la Russie dans l’échiquier politique mondial—notamment en Série mais pas uniquement, le retour des djihadistes français et de leurs proches sur le territoire sont des questions brulantes. La cyber guerre quant à elle représente le combat présent pour la domination dans l’avenir.

Des sujets dont peu de journaux ou magazines traitent, encore moins des fictions fussent telles télévisées ou cinématographiques.

Méthode de travail et d’écriture particulières

 

cité cinéma saint denis

 

Grande innovation dans le paysage télévisuel français : l’écriture et la réalisation ont lieu au même endroit, à la Cité du Cinéma, créée par Luc Besson à Saint-Denis. Les bureaux, salles de réunion et de crise de la DGSE sont reproduits à l’échelle sur un plateau favorisant la visualisation des auteurs et l’immersion des acteurs.

 

coulisses Bureau légendes Mathieu Kassovitz Eric RochantCela facilite aussi le travail d’Eric Rochant—le créateur de la série—qui peut passer de la salle d’écriture au tournage en quelques instants et ainsi travailler en permanence les détails.

Pour l’écriture il donne les grandes lignes, supervisées par Camille de Castelnau, son bras-droit qui conduit une équipe composée de quatre scénaristes seniors et quatre scénaristes juniors. Les premiers écrivent des épisodes complets, les seconds des parties de scènes uniquement.

Pendant le tournage de la saison ils peuvent être sollicités pour réécrire une scène ou un détail si nécessaire alors qu’ils travaillent déjà à la prochaine saison, ce qui assure également une cohérence scénaristique.

Nouveau personnage passionnant de JJA

 

Le personnage de JJA incarné par Mathieu Amalric est directement inspiré de James Jesus Angleton, officier américain de renseignement traquant les agents doubles et devenu totalement paranoïaque avant d’être écarté. Immédiatement le sentiment de répulsion opère à son égard. On le déteste parce qu’il pointe les disfonctionnements du Bureau, incontestables, et le rôle nocif de Malotru, incontestable aussi. Le génie des auteurs de la saison 4 est là, on le hait parce qu’il fait le sale boulot et parce qu’on sent qu’il va s’en prendre aux personnages auxquels nous sommes tant attachés.

 

« Mathieu Amalric a réussi à apporter au personnage finesse et puissance », Eric Rochant.

 

Comme le souligne Eric Rochant, l’interprétation subtile et puissante de Mathieu Amalric ne fait que renforcer l’attractivité de ce personnage. JJA fissure avec habileté l’équilibre familial du bureau, la confiance entre Marie-Jeanne—Florence Loiret-Caille—et Sisteron—Jonathan Zaccaï—notamment.

 

Il sent que les officiers ne sont plus transparents comme les vitres des bureaux dans lesquels ils travaillent, et qui sont sensé suggérer que l’information factuelle doit être transmise sans émotions. Tout mensonge—ou plutôt tout omission—met sérieusement en danger la mission du service.

Comme le dit Sylvain—Jules Sagot—dans une scène de la saison 4 « Toute erreur est toujours humaine ».

Distribution

 

Mathieu Kassovitz : Guillaume Debailly, dit « Malotru ». Après une mission clandestine de six ans sous légende en Syrie et en Jordanie, il rentre en France et reprend peu à peu pied dans sa vraie vie, avec ses collègues de bureau, avec sa fille Prune, avec son ex-femme mais aussi avec la solitude. Lorsqu’il apprend que Nadia, son ancienne amante syrienne, est à Paris, il enfreint les règles et la recontacte sous légende : il redevient Paul Lefebvre, l’homme qu’il était à Damas.

Jean-Pierre Darroussin : Henri Duflot. Il a été promu directeur du BDL en 2010, alors que Malotru était en mission. (saison 1-3)

Léa Drucker : Docteur Balmes. Nouvelle recrue du Bureau des légendes. Psychiatre spécialisée en théorie comportementale, elle doit aider les clandestins à manipuler leurs cibles.

Sara Giraudeau : Marina Loiseau, dite « Phénomène ». Elle est le prochain clandestin du Bureau des Légendes. En partance pour l’Iran, elle a pour mission d’infiltrer le milieu du nucléaire iranien.

Zineb Triki : Nadia El Mansour. Elle est une universitaire syrienne de renom spécialisée en Histoire et Géographie et la maîtresse de Guillaume Debailly lorsqu’il était clandestin à Damas sous le nom de Paul Lefebvre. (saison 1-3)

Gilles Cohen : Marc Lauré, dit « MAG » (Moule à gaufres). Colonel, il est le directeur du Renseignement et le supérieur d’Henri Duflot. (saison 1-4)

Florence Loiret-Caille : Marie-Jeanne Duthilleul. Elle fait partie de l’équipe de veilleurs du Bureau des légendes. Elle était le référent de Malotru lors de sa mission en Syrie. Elle s’occupe maintenant de former le futur clandestin iranien : Marina. Après la mort d’Henri Duflot, elle le remplace à la tête du BDL.

Mehdi Nebbou : Rachid Benarfa, dit « Cyclone ». Il a disparu lors de la saison 1 pendant une mission clandestine en Algérie.  (saison 1)

Jonathan Zaccaï : Raymond Sisteron. Il fait partie de l’équipe des veilleurs du Bureau des légendes et est le référent de Cyclone.

Pauline Étienne : Céline Delorme, experte bureau Moyen-Orient. (saison 2-3)

Alexandre Brasseur : Pépé. En binôme avec « Mémé », soutien opérationnel en France (filature, escorte, logistique, intimidation).

Michaël Abiteboul : Mémé. En binôme avec « Pépé », soutien opérationnel en France (filature, escorte, logistique, intimidation). (saison 1-2)

Irina Muluile : la « mule », Daisy. Soutien opérationnel en France (filature, escorte, logistique).

Partager cet article
Share to Facebook Share to Twitter More...