Et si vous regardiez finalement le film de Bergman que vous prétendez avoir vu

Share to Facebook Share to Twitter More...

Bergman fait partie de ces cinéastes dont on a entendu parler, mais dont on n’a pas toujours vu les films. Considéré à tort comme intellectuel, il s’agit d’un remarquable dramaturge et photographe, faisant de ces œuvres des drames puissants qui traversent les âges. Si vous sentez que vous êtes prêts, cette saison culturelle pourrait être le meilleur moment de découvrir Ingmar et son œuvre. Et vous pouvez commencer dès ce week-end à l’institut Suédois.

Monika, la briseuse de codes, en plein air ce week-end à l’institut suédois.

 

Summer with Monika Ingmar bergman Harriet Andersson

 

Un été avec Monika est un bon titre, il pose immédiatement Monika—la femme—comme personnage principal et l’été comme date limite de ses rêves. Monika—Harriet Andersson—pressée par sa condition ouvrière et familiale—son père est violent—rêve d’un ailleurs. Elle rencontre Harry—Lars Ekborg—dans un café et s’enfuit avec lui.

 

 

 

Alors que le jeune homme croit vivre un amour d’été sur son canot à moteur dans les environs de Stockholm, il finit par comprendre bien tard qu’il n’a été qu’un moyen pour Monika de fuir la réalité. Leur relation n’aura pas duré plus d’un été, comme les rêves d’amour d’Harry et les rêves de Liberté de Monika.

 

Ce chef d’œuvre est projeté en plein air à l’Institut Suédois, dans le Marais.

Informations Pratiques

 

Tarif : Gratuit

Samedi 15 Septembre 2018 à 21h.

Institut Suédois

10, rue Elzevir

75 003 Paris

La filmographie complète d’un cinéma fondateur à découvrir

 

Bergman comme Antonioni a largement influencé le cinéma moderne, ils ont permis au spectateur de penser pendant le film, et à l’auteur de raconter en plus des actes les émotions internes des personnages. On a souvent dit depuis que le cinéma psychologique manquait d’action—au sens dramaturgique—et que ces deux monstres avaient causés de grands dommages car le chemin qu’ils ont ouvert a ensuite été emprunté par des réalisateurs qui n’ont pas leur talent.

 

Cependant, les deux réalisateurs qui auraient eu 100 ans cette année, n’ont jamais confondu fond et forme, et révèlent les possibles du cinéma contemporain. Ce n’est pas un hasard s’il sont tous deux représentés dans notre Top 10 des films meilleurs films de l’histoire du cinéma—respectivement pour Le septième sceau et Blow up.

Ils ont souvent traité de sujets métaphysiques—ce qui leur a valu l’étiquette d’intellectuels—mais par des récits et des mises en scènes efficaces classiques et inventives. Leurs successeurs malheureux ont souvent eu tendance à traiter de sujets complexes avec moins de simplicité, les rendant moins visible. C’est pour ces raisons qu’il peut être intéressant de remonter à la source, et de comprendre ainsi quel cinéma métaphysique est possible aujourd’hui.

Informations Pratiques

 

Du 19 Septembre au 11 Novembre 2018.

 

Cinémathèque Française

51 rue de Bercy
75012 Paris

Tel : 01 71 19 33 33

 

Metro Bercy, Lignes 6 / 14

Fanny et Alexandre à la Comédie-Française

 

Bergman a la particularité d’être autant un homme de théâtre que de cinéma. Cette année l’institution parisienne reconnaît le dramaturge en faisant entrer Fanny et Alexandre—un film—au répertoire de l’illustre compagnie.

 

Fanny et Alexandre Ekdahl vivent dans une demeure aisée avec leurs parents qui travaillent dans le monde du théâtre et s’aiment beaucoup. Subitement le père décède et la mère succombe aux avances d’un évêque luthérien avec qui elle se remarie. La famille déménage dans la demeure de ce protestant autant ascétique que rigoureux et sévère. Une tragédie moderne que l’on doit beaucoup à l’enfance de Bergman, dont le père était pasteur, et qui raconte ici une histoire personnelle et universelle, celle de la fin de l’innocence.

 

Informations Pratiques

 

Comédie-Française

Place Colette

75 001 Paris

Tel : 01 44 58 15 15

 

Métro Palais-Royal, Ligne 1

Partager cet article
Share to Facebook Share to Twitter More...